Robots financiers et I.A.

Parution: 2022
Pages: 212 pages

Tout l’enjeu du présent ouvrage repose sur la présentation d’une réponse intégrée et pratique de la déontologie financière, une approche holistique, dans le cadre de l’introduction des robots financiers. L’objectif du présent texte sera donc quadruple. Faire un survol de ce que nous connaissons déjà, les fondamentaux, nous assurer de la présence déontologique, les quatre axes, lier les éléments entre eux, les choix, et dynamiser l’ensemble par une approche pratique pour les clients et les intermédiaires de marché, les cobots.

19,95 

In Stock

Description

Robots financiers et intelligence artificielle. Une réalité qui s’impose à tous : consommateurs, professionnels, prestataires, chercheurs, firmes et régulateurs ! L’ouvrage présente une vision nouvelle sur le monde des robots financiers. Certes on parle de ceux-ci de plus en plus et plusieurs prétendent déjà les utiliser au service des clients. Qu’en est-il réellement ? Une véritable quête à poursuivre.

Le livre met en relief les algorithmes dotés de grandes puissances de calcul et d’analyse. On devra les encadrer par des normes professionnelles reconnues comme le sont celles qui encadrent les conseillers, prestataire et les firmes qui desservent les consommateurs. Comment expliquera-t-on les choix proposés ? L’intelligence artificielle est opaque par sa nature même. Un véritable oxymore à résoudre.

Les prestataires de tous ordres devront apprendre à travailler avec les robots. Les tâches devront être partagées selon les compétences. Mais qu’advient-il alors des notions de confiance et de responsabilité ? Qui assumera la responsabilité ultime ? Le prestataire ? Le robot ? La firme ? Un défi de taille à surmonter !

Les étudiants, chercheurs, professeurs, experts des domaines financiers, juristes, philosophes et régulateurs y verront une réflexion en devenir sur les enjeux actuels. Les robots devraient-ils être certifiés ? Et, si oui, par qui et avec quelle récurrence ? Une véritable réflexion à entreprendre !

Un aspect sous-jacent, rarement mis de l’avant et trop souvent oublié sinon dissimulé sera l’intégration des notions éthiques dans le fonctionnement du robot. Les obligations devront être communes pour bien protéger le public. Comment procéderont les régulateurs ? Un enjeu déterminant.

Le livre ne requiert aucune connaissance préalable que ce soit en matière financière ou éthique. Dans ce sens, l’ouvrage s’adresse au grand public et aux experts. Quête, oxymoron, défi, réflexion et enjeu, voilà les questions fondamentales

Sommaire
Introduction ……………………………………………………………………………………………………………… 9
L’ouvrage ………………………………………………………………………………………………………………… 19

Partie 1 – LES FONDAMENTAUX ……………………………………………………………………….. 23
Chapitre 1 Nous, robots financiers ………………………………………………………………….. 25
1.1. L’agence morale …………………………………………………………………………………………………. 26
1.2. L’algorithme ……………………………………………………………………………………………………… 29
1.3. Les robots ………………………………………………………………………………………………………….. 31
1.4. Les robots financiers ………………………………………………………………………………………….. 34
1.5. Le cube ……………………………………………………………………………………………………………… 36
Chapitre 2 – L’intelligence artificielle ……………………………………………………………….. 45
2.1. Une définition ……………………………………………………………………………………………………. 45
2.2. La cadence ………………………………………………………………………………………………………… 45
2.3. Définir l’intelligence artificielle ? ………………………………………………………………………… 47
2.4. La mise en œuvre des obligations morales …………………………………………………………… 48
2.5. L’apprentissage automatique ……………………………………………………………………………… 52
2.6. L’apprentissage profond …………………………………………………………………………………….. 54
Chapitre 3 – Les compétences financières …………………………………………………………. 57
3.1. Le tandem littératie-numératie ……………………………………………………………………………. 57
3.2. Les définitions des niveaux 3 ……………………………………………………………………………… 58
3.3. Le trio des compétences …………………………………………………………………………………….. 60

Partie 2 – LES TROIS AXES ………………………………………………………………………………… 69
Chapitre 4 – L’axe moral ……………………………………………………………………………………… 71
4.1. Le déontologisme ………………………………………………………………………………………………. 72
4.2. Le conséquentialisme …………………………………………………………………………………………. 75
4.3. L’éthique de la vertu ………………………………………………………………………………………….. 79
4.4. La perspective …………………………………………………………………………………………………… 81
Chapitre 5 – L’axe professionnel ………………………………………………………………………… 83
5.1. Le mandat …………………………………………………………………………………………………………. 86
5.2. Le profil client …………………………………………………………………………………………………… 87
5.3. Les objectifs du client et besoins induits ……………………………………………………………… 88
5.4. L’analyse ………………………………………………………………………………………………………….. 89
5.5. L’évaluation ………………………………………………………………………………………………………. 91
5.6. Le plan financier ……………………………………………………………………………………………….. 93
5.7. La présentation …………………………………………………………………………………………………. 94
5.8. La mise en œuvre ………………………………………………………………………………………………. 94
Chapitre 6 – L’axe technique ………………………………………………………………………………. 97
6.1. les aspects déontologiques …………………………………………………………………………………. 101
6.2. Les aspects contextuels …………………………………………………………………………………….. 106
6.3. L’holisme ………………………………………………………………………………………………………… 109

Partie 3 – LES CHOIX …………………………………………………………………………………………. 117
Chapitre 7 – Les facteurs déterminants ……………………………………………………………. 119
7.1. Le mandat ………………………………………………………………………………………………………… 119
7.2. L’asymétrie ……………………………………………………………………………………………………… 120
7.3. L’obligation fiduciaire ………………………………………………………………………………………. 123
7.4. Le conflit d’intérêts ………………………………………………………………………………………….. 124
7.5 La compétence ………………………………………………………………………………………………….. 127
7.6. La révolution ……………………………………………………………………………………………………. 127
7.7. Les futurs classiques …………………………………………………………………………………………. 128
Chapitre 8 Les considérations éthiques ………………………………………………………… 133
8.1. Le consensus ……………………………………………………………………………………………………. 134
8.2. Asilomar …………………………………………………………………………………………………………. 136
8.3. Boatright …………………………………………………………………………………………………………. 137
8.4. Les principes éthiques pour les robots ……………………………………………………………….. 140

Partie 4 – LES COBOTS ………………………………………………………………………………………. 147
Chapitre 9 Les compétences enrichies ………………………………………………………….. 149
9.1. Les savoirs du futur4 ………………………………………………………………………………………… 150
9.2. La taxonomie de Bloom ……………………………………………………………………………………. 150
9.3. Les savoirs de base …………………………………………………………………………………………… 152
9.4. Les savoir-faire ………………………………………………………………………………………………… 153
9.5. Les savoir-être …………………………………………………………………………………………………. 156
Chapitre 10 – Les métiers financiers du futur …………………………………………………. 159
10.1. Les différences sociales ……………………………………………………………………………………. 159
10.2. La sécurité financière ……………………………………………………………………………………… 162
10.3. Le placement …………………………………………………………………………………………………. 165
10.4 L’immobilier …………………………………………………………………………………………………… 167
10.5. Le crédit ………………………………………………………………………………………………………… 168
10.6. le soutien expert …………………………………………………………………………………………….. 169
10.7. Réflexions sur l’enjeu des savoirs ……………………………………………………………………… 170
Chapitre 11 – Les cobots ou le conseil du futur ………………………………………………… 175
11.1. Les mutations ………………………………………………………………………………………………….. 175
11.2. Les secteurs ……………………………………………………………………………………………………. 177
11.3. La chaîne de valeur …………………………………………………………………………………………. 178
Conclusions et Épilogue …………………………………………………………………………………….. 195

Michel Mailloux travaille dans le domaine de l’éthique financière depuis une vingtaine d’années. Il est co-fondateur et dirigeant du Collège des professions financières. Il a publié de nombreux ouvrages et enseigne dans le domaine financier. Il a été un des fondateurs de l’Institut québécois de planification financière (IQPF) dont il a dirigé les destinées durant trois mandats de président. L’IQPF édicte les normes de formation en gestion patrimoniale au Québec. Il agit aussi à titre de consultant, de conférencier et de témoin expert devant les tribunaux.

Informations complémentaires

Date de parution :

Collection :

Auteur :

ISBN :

Nombre de pages :

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Robots financiers et I.A.”